Miel artisanal : nos secrets de fabrication

Au-delà du gage de qualité, acheter un miel artisanal permet de valoriser la production locale et respectueuse de la faune et de la flore.

Le miel des Abeilles de Trapellune est un miel produit à Lignières-en-Berry, commune rurale du Cher (18).

Produit en quantité limitée, notre miel « toutes fleurs » est un miel principalement composé de nectar de fleurs sauvages, comme la ronce, et de fleur de tilleul. Ce miel artisanal est parfait pour la dégustation, pour remplacer le sucre raffiné dans votre cuisine ou pour confectionner de délicieuses recettes de pâtisserie !

Vous pouvez commander notre miel et le faire livrer chez vous !

Comment installe-t-on les ruches ?

Le choix de l’emplacement d’une ruche ou d’un rucher (nom désignant l’ensemble des ruches d’un apiculteur) est très important puisque l’environnement va conditionner les récoltes futures.

Lorsque nous choisissons un emplacement, nous vérifions en amont qu’il ne soit pas trop venteux, trop ombragé ou encore trop humide.

Nous devons ensuite vérifier le potentiel mellifère dans un rayon de 3,5km. Cela signifie que nous nous assurons que la floraison environnante est suffisante et de qualité pour que nos abeilles puissent produit un excellent miel artisanal.

Les abeilles ne supportent pas l’humidité. Il est donc important de bien isoler les ruches du sol et d’équilibrer la ruche.

Afin de faciliter l’accès à la ruche, aucun obstacle ne doit se trouver à l’entrée de la ruche : herbes, pierres etc.

L’ouverture de la ruche pour vérifier la santé des abeilles

Avant d’ouvrir une ruche, il est indispensable de se munir d’un enfumoir.

Un enfumoir, c’est le plus fidèle compagnon d’un apiculteur. Il permet de produire une fumée blanche et froide qui apaise les abeilles.

On allume un enfumoir avec des papiers journaux bien secs et des allumes-enfumoir (granulés de bois).

Grâce à un enfumoir, la visite de la ruche se passera bien et on évitera les piqûres.

On commence ensuite par enfumer l’entrée de la ruche, à petits coups de soufflets répétés. Cela permet d’avertir les abeilles gardiennes et la colonie.

Après une minute d’attente, on peut enlever le toit de la ruche et enfumer l’intérieur.

L’apiculteur Christophe enlève le toit de la ruche

L’intérieur d’une ruche est composé de cadres. C’est sur ces cadres que les abeilles vont former leurs rayons sur lesquels ont retrouvera les fameuses alvéoles remplies de miel.

La visite de la ruche est beaucoup plus facile grâce aux cadres : un apiculteur peut regarder de près la colonie sans détruire les rayons construits par les abeilles.

Il est nécessaire d’examiner attentivement les cadre de chaque colonie, surtout lors des visites de printemps et d’automne. Cela permet de constater la présence de la reine des abeilles et de vérifier sa ponte.

En fonction des conclusions faites par l’apiculteur, il faut peut être changer la reine, nourrir les abeilles ou encore faire un essaim.

Nourrir les abeilles

Normalement, les abeilles n’ont pas besoin d’être nourries car elles gèrent elles-même leur réserve de miel.

Si les conditions climatiques sont difficiles ou que l’environnement ne leur permet pas de constituer cette réserve de nourriture, les abeilles peuvent subir des périodes de disette qui pourraient leur être fatales.

Dans ce cas, nous devons les alimenter avec un mélange de sucres.

Alimenter les abeilles permet également de stimuler la ponte de la reine et de dynamiser la colonie.

Comment nous préparons la récolte de miel artisanal ?

Lorsque le corps de la ruche est suffisamment développé, les abeilles vont manquer d’espace pour continuer à produire leur miel.

Nous ajoutons donc des « hausses » qui sont des bacs posés successivement, au fil de la production de miel, sur le corps de la ruche puis des hausses précédentes.

Il est important de poser les hausses au bon moment : une pose trop précoce risque de faire augmenter la mortalité des larves des futures abeilles. Posé trop tardivement, les abeilles manqueront d’espace et risqueront tout simplement de partir de la ruche avec leur miel ! (on appelle cela l’essaimage).

Les deux premières ruches ne sont composées que du « corps » de ruche, les deux au fonds ont chacune une première hausse

L’extraction du miel artisanal des abeilles de Trapellune

Lorsque la floraison est terminée, nous pouvons récupérer les hausses remplies de miel et les emmener dans notre laboratoire pour la mise en pot.

Pour extraire le miel, nous utilisons un extracteur qui, par centrifugeage, projettera le miel liquide qui finira par s’écouler en dehors de l’extracteur.

Le miel coule à la sortie de l’extracteur !

Lorsque le miel sort de l’extracteur, il transporte avec lui de nombreux débris que nous allons éliminer grâce à des grilles filtrantes.

Cette étape est importante puisqu’elle nous permet de vous proposer un miel artisanal pur et de grande qualité.

La maturation du miel artisanal

Avant d’être consommé, il faudra encore attendre 4 à 5 jours et stocker le miel à 20°C dans des maturateurs.

Le miel est filtré et va rejoindre le maturateur

La mise en pot de notre miel artisanal

Enfin, il ne reste plus qu’à conditionner le miel dans nos pots de 250 grammes, 500 grammes ou encore 1 kilo !

Vous souhaitez déguster notre miel artisanal ? Nous livrons dans toute la France !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *